Le forum apporte les dernières connaissances scientifiques au débat politique et public. Il présente des options concrètes d'action sur le changement climatique en Suisse. Les thèmes abordés vont de la compréhension du changement climatique à la réduction des émissions et à l'adaptation aux conséquences.en plus

Image : NASAen plus

Les Académies proposent une planification nationale de zones prioritaires pour les installations énergétiques ainsi que pour la biodiversité et le paysage

Dans leur prise de position publiée lundi sur les modifications prévues de la loi sur l’énergie, les Académies suisses des sciences proposent une approche intégrale de l’aménagement du territoire : la Suisse doit définir de manière largement étayée des zones prioritaires pour les installations énergétiques ainsi que pour le paysage et la biodiversité. Cela permettrait de désamorcer les conflits et de concilier les objectifs dans les domaines de l’énergie, du climat, du paysage et de la biodiversité.

Le réservoir d'Albigna : l'électricité y est produite à partir de l'énergie hydraulique et solaire. Le fait que les hommes politiques et les entreprises soient aujourd'hui favorables au développement des énergies renouvelables est en partie dû à une bonne communication sur le climat.
Image : EWZ

La Confédération souhaite accélérer le développement d’installations d’énergie renouvelable et propose de ce fait de modifier et de regrouper les procédures d’autorisation. Sur le principe, les Académies estiment qu’il s’agit d’une bonne chose. Un développement accéléré est essentiel pour atteindre les objectifs climatiques fixés. Afin de trouver des solutions aussi optimales que possible en matière d’interaction entre la protection du climat, du paysage et de la biodiversité, les Académies proposent de plus une approche nationale de l’aménagement du territoire dans le cadre de la négociation de zones prioritaires et de zones d’exclusion pour les installations énergétiques.

Les nouvelles installations énergétiques doivent principalement être implantées dans des zones déjà fortement sollicitées qui conviennent à plusieurs types d’énergies renouvelables. Il ressort de travaux de recherche que l’acceptation y est plus élevée corrélativement à des coûts moins importants. Parallèlement, les zones proches de la nature peuvent être ainsi mieux préservées.

La détermination des zones prioritaires et des zones d’exclusion pour les installations énergétiques devrait être élaborée au niveau national, en collaboration avec tous les cercles impliqués et concernés, notamment avec les cantons en tant qu’acteurs principaux de l’aménagement du territoire. Dans une première phase, les zones délimitées pourraient servir de base juridiquement non contraignante pour la pesée des intérêts et un éventuel remaniement à venir du Projet de territoire Suisse. À plus long terme, la création de bases juridiques pourrait également être envisagée.

Catégories

Contact

Dr. Urs Neu
SCNAT
ProClim − Forum sur le climat et les changements globaux (ProClim)
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne